Que se passerait-il si vous pouviez doubler persuasion ? 

Vous n’auriez plus besoin de vous arracher les cheveux pour trouver des nouvelles idées de contenus.

Vous n’auriez plus besoin de dépenser des milliers d’euros en pub Facebook dans l’espoir d’attirer enfin l’attention sur ce que vous faites.

Vous n’auriez plus besoin de brader le prix de vos formations si durement créées. 

Imaginez seulement.

D’un coup, comme par magie, les gens écoutent enfin ce que vous avez à dire.

Les yeux écarquillés et l’oreille tendue, ils avalent tout ce que vous dites avec une grande attention.

Ce serait fantastique n’est-ce pas ? 

Je suis sûr que vous ne seriez pas contre l’idée d’augmenter vos conversions, ne serait-ce que de 20%.

 

C’est très exactement ce que j’ai fait sur mon business au Portugal.

À l’époque, j’avais un job à plein temps. 

Je n’avais que très peu de temps pour développer mon business. 

Je n’avais pas un rond pour le faire connaître.

 

Alors de me suis mis à bosser comme un malade.

J’avais horreur de mon job.

Je voulais le quitter coûte que coûte.

Je n’en pouvais plus.

Je me levais à 6h du matin et je travaillais jusqu’à 9h avant d’aller bosser.

À midi, je mangeais et vite fait bien fait et je bossais. 

Le soir, je pédalais sur mon vélo comme un fou pour rentrer et bosser.

 

C’était un désastre.

Malgré tous mes efforts, j’avais très peu de retour sur investissement.

70 % des gens qui visitaient ma page d’accueil, partaient sans même me laisser leur adresse email.

3/4 des gens n’en avait rien à faire de ce que je faisais.

 

C’est alors que je me suis intéressé au copywriting.

J’ai acheté une formation.

Je l’ai suivie.

Et j’ai vite compris le truc.

Je devais arrêter d’expliquer rationnellement les choses.

Je devais mettre du coeur dans mon texte.

 

Sommes nous rationnels ?

Voyez par exemple ce qu’il s’est passé après l’incendie de Notre-Dame de Paris.

1 000 000 000€ ont été récoltés pour reconstruire la cathédrale.

Est-ce vraiment rationnel d’utiliser son argent comme ça ?

Il n’y avait pas mieux à faire que reconstruire un bâtiment ?

Combien de vies auraient pu être sauvées grâce à cette fortune ?

Ces questions, peu de gens se les sont posés lorsqu’ils ont décidé de faire un don.

Pourquoi ?

Parce qu’ils étaient sur le coup de l’émotion.

Et sur le coup de l’émotion, on prend des décisions discutables.

 

La prise de décision, un mécanisme pas si rationnel.

Nous avons 3 cerveaux :

1. Cerveau reptilien : “trucs de base” (instinct de survie, respiration, alimentation, etc.).

2. Néocortex : raisonnement, réflexion, logique.

3. Cerveau limbique : émotions et expériences passées.

 

Comme vous l’avez vu avec l’exemple de Notre-Dame, lors de nos prises de décisions, nous ne sommes pas très rationnels.

Cela semble contre-intuitif, mais majorité des décisions que nous prenons, proviennent de notre complexe amygdalien.

C-à-d. de notre cerveau émotionnel.

C’est pourquoi, si vous souhaitez booster vos conversions, mettez de l’émotion dans vos textes.

 

J’ai ajouté de l’émotion sur ma page d’accueil et voici ce qui s’est passé.

En 6 mois j’ai augmenté mon taux de rétention de 20%.

Rien qu’en ajoutant un grain d’émotion.

Mais comment faire ça me direz-vous ?

 

Mode d’emploi d’un texte émotionnel

Analysons ensemble l’intro de la page d’accueil du site riche-de-temps.fr.

Il s’agit d’un site qui aide les entrepreneurs à gagner du temps.

Voici l’intro :

En rouge, les mots et expressions émotionnelles.

“Fierté”, “sacrifice” et “sortir la tête de l’eau” sont des expressions chargées en émotion.

Grâce aux expressions émotionnelles le prospect qui arrive sur le site est touché en plein coeur et il se dit :

“Ce mec a compris ma douleur.  Il a compris ce que je veux. Je vais continuer ma visite”.

 

Alors, allez-si franchement.

Mettez de l’émotion dans votre texte.

Quitte à en faire trop.

Ce n’est pas grave.

L’important est de faire vivre votre texte.

Ensuite, vos prospects seront touchés et bim…

…vos conversions augmenteront.

Francisco

SOURCES DE L’EMAIL

Shares
Share This