Les copywriters sont-ils des menteurs ?

Je me pose cette question depuis que je m’intéresse au copywriting.

En analysant des pages de vente de mes concurrents, je me suis aperçu que certains d’entre eux utilisaient des techniques de persuasion basée sur le mensonge.

Des techniques comme les fausses promos, les fausses urgences, les promesses excessives…

…et surtout le manque d’honnêteté concernant le temps et les efforts nécessaires à fournir pour obtenir les résultats promis.

 

C’est étonnant, parce que quand je les écoute, ce n’est pas ce qu’ils vendent.

Ils vendent l’idée que le copywriting, c’est trouver les mots pour persuader.

 

Alors, pourquoi mentent-ils ?

À mon avis, 2 choses expliquent cet état de fait.

N°1. Les lois de la nature humaine.

Je ne suis pas un expert en la matière, mais je me suis aperçu d’une loi de la nature humaine qui nous pousse à faire des erreurs.

L’être humain choisit naturellement la voie du moindre effort.

Alors, bien sûr que certaines personnes ne suivent pas toujours cette loi.

C’est juste qu’en règle générale entre l’option facile et l’option difficile, nous optons le plus souvent pour la solution de facilité.

 

À mon avis, c’est ce qui se passe avec certains copywriters.

Je suis convaincu qu’au fond, leurs souhaits sont bien intentionnés.

C’est juste qu’inconsciemment ils choisissent la voie de la facilité en utilisant les structures copier/coller et les hacks mensongers plutôt que d’étudier le marché pour découvrir les bons leviers.

Deuxième explication… 

 

N°2. Le marché actuel pèse également dans la balance.

Nous avons assisté à un boom de copywriters.

D’un coup, des centaines de personnes se sont autoproclamées copywriters du jour au lendemain.

Ce boom a 3 conséquences :

1. Il fait baisser les prix.

2. Il donne une image peu professionnelle des copywriters.

3. Il change le rapport de forces entre le copywriter et le client.

D’un coup, le copywriter n’est plus synonyme de qualité, de rareté et de professionnalisme. 

C’est tout le contraire.

Cette concurrence intense explique pourquoi certains copywriters, pour rester rentables, choisissent de bâcler le boulot avec des solutions de facilité.

 

Alors, que faut-il faire ?

Si vous écrivez vos pages vous-même, devez-vous utiliser les mêmes techniques qu’eux ?

Si vous choisissez de faire appel à un copywriter, sur quels critères allez-vous le choisir ?

Pour répondre à la première question, à mon avis cela dépend de la vision que vous avez pour votre business.

Si votre objectif est de faire un max de profit en peu de temps et de disparaître aussi vite que possible, alors vous pouvez travailler avec un “copywriter menteur”.

Après, si votre objectif est de faire un max de profit et de prospérer pendant des décennies, alors vous pouvez travailler avec un copywriter honnête.

 

Personnellement, j’ai décidé de bâtir ma réputation sur la deuxième option.

C’est le choix de la difficulté.

Il me demande de baser mon copywriting sur la persuasion plutôt que sur la manipulation.

Il me demande d’étudier longuement votre avatar plutôt que d’utiliser des hacks court-termistes.

C’est plus difficile à vendre, car cela coûte plus cher.

Mais l’avantage que vous avez en choisissant mon copywriting, c’est que vous allez obtenir des résultats exponentiels sur le long terme.

Alors, si vous êtes à la recherche d’un copywriter, réservez un appel avec moi et discutons de votre projet au téléphone.

À tout de suite,

Francisco

Shares
Share This