3 techniques pour discuter avec votre audience aujourd’hui

Hier nous avons vu le fonctionnement de la méthode passive.

 

Aujourd’hui je vais vous parler de la méthode active.

 

C’est pour moi la meilleure des deux méthodes pour connaître votre audience.

 

Car oui, connaître les gens via un questionnaire c’est bien, mais leur parler en face-à-face c’est mieux.

 

L’inconvénient avec les questionnaires, c’est que les gens ne sont pas toujours très motivés pour se dévoiler.

 

Et c’est justement ce que l’on cherche à faire.

 

Plus les gens parlent, plus ils se livrent.

 

Plus ont les connais, plus ont a des leviers de persuasion.

 

C’est pour ça que mener des études en face-à-face est important.

 

D’accord, mais comment trouver des gens avec qui parler me direz-vous?

 

Voici 3 techniques pour discuter avec votre audience aujourd’hui

 

  1. La première technique je l’ai piquée à Stan Leloup, du site marketingmania.fr.

 

Il raconte que, pour connaître son audience, il avait l’habitude de donner rendez-vous à son audience dans un café parisien.

 

À chaque fois que Stan avait envie de mieux cerner son audience ou de pitcher son produit, il laissait un message sur Facebook et hop tout le monde venait le retrouver.

 

  1. La deuxième technique vient de moi cette fois-ci.

 

Elle se déroule en deux étapes.

 

La première consiste à entamer la discussion avec mon audience.

 

Ça se passe comme ça.

 

Dans tous mes emails, vous l’avez peut-être remarqué, je glisse un appel à l’action à la fin de chaque message.

 

Parfois je vous invite à répondre directement à mon email.

 

Et dès que j’ai une touche, je ne lâche rien.

 

Je commence par répondre au message et très vite j’essaye de faire un Skype avec vous.

 

Vous êtes prévenus.

 

  1. Vous pouvez aussi contacter vos prospects et mêmes vos concurrents pour mieux les connaîtres.

 

Sachez une chose, les gens adorent qu’on s’intéresse à eux.

 

Ils adorent parler de leurs problèmes.

 

Et nous copywriters, on aime les écouter.

 

Allez, voyons tout de suite comment faire une étude qualitative.

 

Méthodologie d’une étude qualitative

 

Une étude qualitative se déroule en 3 étapes:

 

  1. Préparation de l’étude
  2. Réalisation des entretiens
  3. Analyse des résultats

 

Comment préparer une étude

 

L’objectif à ce stade est de déterminer l’angle de l’étude.

 

Qu’est ce que vous voulez savoir à la fin de l’étude?

 

Par exemple lorsque j’ai voulu lancer mon service de copywriting, j’ai voulu savoir s’il y avait un marché.

 

Comment réaliser les entretiens

 

Ici l’objectif est d’amener les gens à parler librement.

 

À se confier à vous.

 

La réussite de l’entretien repose sur le principe de non-directivité.

 

C’est à dire qu’il faut se mettre sur la même longueur d’onde que votre interlocuteur.

 

Il faut donc éviter les monologues et dialogues de sourd.

 

Vous êtes plutôt dans un état d’esprit ouvert et tolérant.

 

Vous êtes bienveillant et emapatique.

 

L’idée est d’avoir une discussion comme avec un ami proche.

 

Vous savez, comme les discussions que vous avez eus avec cet ami qui vous confiait ses histoires de coeur.

 

Rappelez-vous de comment vous vous comportiez.

 

Vous étiez à l’écoute, sans jugement et vous encouragiez votre ami à se confier.

 

C’est ce type de comportement que vous voulez avoir.

 

Une dernière chose.

 

Posez des questions neutres et ouvertes.

 

Encore une fois l’objectif est d’amener les gens à parler librement.

 

Comment analyser les résultats de l’étude

 

Voici comment je procède.

 

D’abord j’enregistre toutes les conversations.

 

Après, je les retranscris avec les mots exacts qu’a utilisés mon interlocuteur.

 

Ensuite, une fois que j’ai réalisé plusieurs entretiens je les synthétise dans un seul document.

 

En gros, je crée un profil type de mon client cible.

 

C’est une espèce de carte d’identité.

 

  • Qui est-il?
  • D’ou vient-il?
  • Quel est son quotidien?
  • Quels sont ses besoins, désirs, peurs et croyances.

 

 

Vous pouvez vous inspirer d’une personne réelle que représente parfaitement votre client cible ou en créer une de toute pièce.

 

Donnez-lui un prénom, un âge et un visage.

 

Résoudre les problèmes de ce client cible c’est la raison d’exister de votre business.

 

C’est pour ça qu’il est impératif de la connaitre par coeur.

 

A demain,

Francisco